Placement
Décryptage

Dernier mois pour investir dans les Sofica

par La rédaction - le 09/12/2020

La collecte des Sofica s’achève. Le point sur ces opportunités d’investissement passion qui offrent aux souscripteurs une réduction d’impôt sur le revenu attractive.

Chaque année, des particuliers financent par leur épargne la création de films et de séries en souscrivant des parts de sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (Sofica). Les 11 Sofica qui ont été agréées cette année ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour collecter des fonds auprès des particuliers.

Soutenir le cinéma indépendant

Les Sofica constituent un levier majeur pour collecter des fonds privés dédiés à ce secteur culturel d’exception. En moyenne 94% de ces investissements serviront à financer la production indépendante.

Depuis leur création en 1985, les Sofica ont cofinancé plus de 2.000 films. En France, près d’un film sur deux bénéficie de ce soutien au secteur et deux films sur trois présentés à Cannes ont été financés grâce à ces instruments financiers créés par la loi du 11 juillet 1985.

En contrepartie de leurs interventions, les Sofica bénéficient de droits à recettes sur les différents supports d’exploitation des œuvres dans lesquelles elles investissent.

Un secteur économique solide

Dans le contexte de la crise sanitaire, le soutien public au secteur via la réduction d’impôt confortable accordée aux investisseurs dans les Sofica revêt une importance toute particulière, car l’industrie du cinéma a été très impactée par le confinement du printemps.

Cependant, les fondamentaux du secteur du cinéma sont robustes. Grâce au Fonds de garantie pour la reprise des tournages et aux Sofica, plus de 435 nouvelles œuvres ont été recensées depuis le mois de juin, un niveau record. Et la sortie de crise devrait constituer pour cette industrie le moment de saisir des opportunités pour consolider sa croissance. L’an prochain, le portefeuille des Sofica sera étendu aux coproductions de plus de 58 pays partenaires de la France et le dispositif accompagnera la très forte croissance des nouveaux modes de production audiovisuelle, notamment avec les plateformes.

Un avantage fiscal important

Même si les Sofica constituent un produit risqué, avec de vrais risques de pertes en capital à la clé, la rentabilité pourrait être au rendez-vous pour les investisseurs dans les années à venir. Le véritable atout des Sofica ne réside pas dans leur rentabilité qui reste aléatoire mais dans la confortable réduction d’impôt dont bénéficient les investisseurs. Les sommes collectées offrent en effet droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 30% des sommes collectées, un taux renforcé de 36% et un taux super-renforcé de 48% sous conditions de fléchage de ces investissements.

L’investisseur doit conserver les parts de Sofica pendant 5 ans. En pratique l’ensemble des Sofica agréées remplissent les conditions nécessaires pour que les investisseurs puissent bénéficier du taux de 48%.

En outre, la réduction d’impôt déroge aux règles de droit commun en matière de plafonnement des niches fiscales. Elle est prise en compte dans la double limite de 25% du revenu global de l’investisseur et d’un plafond de 18.000 euros, soit une économie d’impôt maximale de 5.400 euros, 6.480 euros ou 8.640 euros par foyer fiscal, en fonction des taux de réduction d’impôt retenus.

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Sylvain Queré et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte